Pierre-Marcel Favre : parcours personnel


Matin dimanche   25.03.06

Rencontres égyptienne et israélienne

Deux récentes rencontres: une égyptienne, l’autre israélienne, me montrent bien que le retour du religieux annoncé par Malraux pour ce XXIe siècle est plus que réel.

J’ai fait la connaissance, en janvier, du directeur de la plus importante maison d’édition égyptienne qui, par ailleurs, a longtemps été le patron de la gigantesque Foire du livre du Caire, première du monde arabe. Il m’a répondu par un récit édifiant, lorsque je m’étonnais de voir pratiquement toutes les femmes couvertes dans la rue (foulards et parfois voiles) alors que, quelques années auparavant, elles étaient en minorité. Ma grand-mère, me dit-il, en 1914, a subi l’influence d’un politicien moderniste de l’époque, réclamant, et le départ des occupants britanniques et la libération de la femme. Cette dame jeta dès lors définitivement son foulard et ne le reporta plus jamais de sa vie. La mère de mon interlocuteur ne couvrit jamais ses cheveux. Son épouse de même. Par contre, sa fille de 25 ans porte le foulard, et lorsque son père lui a souligné cette filiation laïque et moderniste, la demoiselle lui répond : « Elles avaient tort...».

Lors d’un tout récent dîner avec des Israéliens, un ami d’origine française était revêtu d’une kipa qu’il n’a, bien entendu, jamais portée dans son jeune âge. Il ne respecte tout de même pas de manière constante les prescriptions kasher. Mais il me confie que ses enfants, eux, sont cent pour cent rigoureux. Et ils sont représentatifs d’une tendance qui progresse en Israël...

En Russie profonde, on construit, ou plutôt on reconstruit, des églises orthodoxes. Les popes, souvent aisés parmi les pauvres, sont devenus incontournables pour consoler les laissés pour compte. Et les églises ne sont pas vides!

Quant aux Etats-Unis, non seulement le protestantisme messianique y fait florès, mais les Américains envoient de modernes missionnaires en Afrique et surtout en Amérique du Sud avec un succès phénoménal.

L’Europe ne participe pas aussi fortement à ce mouvement de retour au prétendu sacré. Par le passé, en Suisse, les protestants zélés étaient traités de « momiers » ! Aujourd’hui, toutefois, les évangélistes ont le vent en poupe. Et ils ne sont guère choqués par les foules musulmanes se réunissant sur la Place Fédérale...

Le monde s’éloigne résolument de la laïcité. Un exemple encore, tous les observateurs sérieux savent que, des élections réellement libres dans les pays arabes donneraient exactement le même résultat qu’en Palestine, c’est-à-dire, une prise de pouvoir totale par les islamistes, plus ou moins radicaux.

Posons encore une question: que font les troupes d’occupation américaines, britanniques, françaises et allemandes pour sauver un Afghan musulman converti au christianisme, ce qui lui vaut un risque de condamnation à mort, en ce printemps 2006!

Le progrès scientifique, les découvertes de l’univers ne nous apportent guère de lumière…Belles perspectives...



Réagir à cet article