Pierre-Marcel Favre : parcours personnel


Matin dimanche    18 mars 2007

La Chine s'est réveillée

En simplifiant: l’univers a été dominé, successivement, par l’Europe, et ensuite les Etats-Unis. Il ne faut pas peindre le diable sur la muraille, mais il est certain que les prochains maîtres du monde seront les Asiatiques. On le devine. Mais nous n’en avons pas encore pris pleinement conscience.

Nous sommes aveuglés par notre histoire, notre qualité de vie et nos formidables exportations vers le levant (principalement de produits de luxe). Nous allons rapidement découvrir un renversement du pouvoir, qui n’en est qu’à ses prémisses. Tout concorde et montre que l’Occident a vécu son âge d’or. Le soleil se lève à l’Est au propre et au figuré.

Bien sûr, l’Extrême-Orient n’est pas un bloc uniforme. Il représente toutefois une puissance qui va, à coup sûr, dominer. Les réserves monétaires de l’Asie représentent plus de 3’000 milliards de dollars (La Chine 1'000 milliards de dollars, le Japon 848 milliards de dollars, Taiwan 254 milliards de dollars, la Corée du Sud 207 milliards de dollars, l’Inde 144 milliards de dollars, Hong Kong 122 milliards de dollars, Singapour 116 milliards de dollars). Les Asiatiques pourront donc tout acheter à l’Ouest! Et ils ont déjà commencé. La métallurgie, le textile et l’électronique sont entre leurs mains. Les entreprises pharmaceutiques, surtout indiennes, se développent à la vitesse grand V. Tous les domaines sont ou seront touchés.

Un exemple: des entreprises chinoises construisent aujourd’hui dans toute l’Afrique des routes et des immeubles, et souvent sans la main-d’œuvre locale. Les communautés asiatiques ont supplanté, sur ce continent, les Français, Anglais et Libanais. Les voitures européennes ne s’y vendent pratiquement plus.

Pour l’anecdote, un produit occidental comme le vin est maintenant en fort développement en Chine, en Inde et même en Thaïlande!

La Chine et le Japon sont en plein réarmement conventionnel, mais aussi balistique. Leurs armées vont compter, pas seulement par le nombre.

Et partout en Asie, l’éducation, la formation est privilégiée. Même, enfin, le virage écologique est en train de se négocier. Certes, tout ne se fera pas en un jour, bien que le rythme asiatique soit infernal en regard de notre lenteur relative.

De plus, les asiatiques sont plus de 2.5 milliards…

Que nous reste-t-il? Au moins prendre conscience de ce chamboulement majeur.

Et pour ceux qui doutent, je ne peux que conseiller d’aller voir dès maintenant ce qu’il en est sur place. Tout est édifiant dans cette partie du monde.



Réagir à cet article